Revenu fixe   |   12 août 2022

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Août 2022

Mise à jour sur le marché

L’indice obligataire universel FTSE Canada a mis fin à une séquence perdante de 6 mois grâce à un rendement de 3,9 % en juillet. Il demeure toutefois en territoire négatif depuis le début de l’année, soit -8,8 %. Les taux de rendement ont reculé des pics atteints à la mi-juin. Le taux de rendement de l’obligation du gouvernement du Canada à 10 ans a touché un creux de 2,61 % le 30 juin, ce qui est environ 100 p.c. plus bas que le sommet établi pendant ce cycle. 

Les banques centrales n’étaient pas d’humeur à plaisanter en juillet et ont réagi lorsque l’inflation a atteint des sommets de plusieurs décennies. La Banque du Canada a ouvert le bal avec une hausse surprise de 100 p.c. et la Réserve fédérale américaine (Fed) lui a emboîté le pas avec une augmentation de 75 p.c. deux semaines plus tard. Le gouverneur Macklem avait adopté un ton beaucoup moins conciliant et laissé entendre que d’autres hausses étaient possibles sur le court terme. Aux États-Unis, les investisseurs avaient jugé de bon augure les commentaires du président de la Fed, Jerome Powell. Les deux banques centrales ont indiqué leur intention de relever, dans les plus brefs délais, leur taux jusqu’au niveau neutre, voire même plus, et rien d’indique qu’elles ne parviendront pas à leur fin. Elles ont chacune augmenté leur taux de 150 p.c. au cours des deux dernières rencontres, mais les investisseurs demeurent préoccupés par les perspectives de croissance, d’où la baisse des taux de rendement à long terme. 

La courbe des taux de rendement intègre des événements potentiels plutôt surprenants. Premièrement, les investisseurs s’attendent désormais à ce que les taux au Canada et aux États-Unis plafonnent d’ici la fin de l’année à des niveaux entre 75 et 100 p.c. plus élevés que ceux en vigueur actuellement. Il faut aussi souligner que les marchés intègrent des réductions de taux au deuxième semestre de 2023, car les investisseurs croient que le ralentissement de la croissance économique requerra des mesures appropriées. Cela pourrait être un peu prématuré. Ensuite, la courbe des taux s’est inversée à des niveaux jamais vus depuis le début des années 1990 au Canada. L’écart entre les taux des obligations à 10 et 2 ans du gouvernement du Canada a terminé le mois à -36 p.c. Règle générale, une pente très inversée signifie que l’économie connaîtra sous peu une période difficile. 

Survol des obligations de sociétés

Les écarts de crédit des obligations canadiennes se sont resserrés de 2 à 3 p.c., en moyenne, pour la période, mais ils ont été surpassés par leurs homologues provinciales. Les investisseurs se sont rués sur les titres de grande qualité, les obligations de sociétés notées A affichant des rendements similaires ou supérieurs à celles notées BBB, peu importe l’échéance. Il est fort probable que les taux de rendement restent volatils du fait de la conjoncture macroéconomique morose, du taux d’inflation élevé et du resserrement des conditions financières. Les taux de rendement des obligations de sociétés ont bondi à 4,44 %, comparativement à 2,10 % à la même période l’an dernier. 

Les obligations provinciales ont été favorisées par la baisse des taux de rendement à long terme et du regain d’appétit envers le risque, deux éléments qui ont eu pour effet de réduire les écarts. Elles ont surpassé les obligations de sociétés à court, moyen et long terme. La diminution des écarts a été tout particulièrement prononcée dans le segment à long terme, les investisseurs tâchant de saisir le rendement excédentaire offert par les émetteurs de grande qualité garantis par le gouvernement. Les obligations de toutes les provinces ont bénéficié de cette tendance. 

[…]

Related Insights

Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
14 novembre 2022

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Novembre 2022

L’indice obligataire universel FTSE Canada a fléchi de 1,0 % en octobre, ce qui constitue un bon résultat au vu des fortes fluctuations observées en milieu de mois.
Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
14 octobre 2022

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Octobre 2022

L’indice obligataire universel FTSE Canada a fléchi de 0,53 % en septembre.