Général   |   4 décembre 2020

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Décembre 2020

Les investisseurs ont fait preuve d’optimisme en novembre et les marchés boursiers mondiaux ont inscrit de nouveaux records grâce aux progrès encourageants réalisés dans le développement d’un vaccin et, par ricochet, aux attentes de la fin de la pandémie et du rebond rapide de la croissance mondiale. La divulgation de données positives sur l’efficacité de trois vaccins potentiels contre la COVID-19 a alimenté la progression des marchés et porté ombrage aux tendances inquiétantes de la propagation du virus en Amérique du Nord et en Europe. Par ailleurs, les investisseurs ont bien accueilli les résultats de l’élection américaine, dont la séparation du Congrès entre les deux partis politiques. Tout indique que la transition des pouvoirs à l’administration Biden se déroulera sans heurts en janvier. Ils ont aussi été encouragés par la nomination de Janet Yellen, ancienne présidente de la Réserve fédérale, au poste de secrétaire du Trésor et le report d’une hausse du taux d’imposition des entreprises à terme.

Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif

Les actions mondiales ont connu un mois exceptionnel en novembre. Les récentes manchettes concernant les vaccins ont redonné espoir aux investisseurs, qui anticipent de plus en plus un retour à la normalité en 2021 et ont fait fi de certaines incertitudes à court terme. Nous avons ainsi observé un important changement de garde, alors que les actions mondiales de valeur ont surpassé leurs homologues de croissance par la plus importante marge depuis 2001, dominées par celles des secteurs de l’énergie, des matières premières et des services financiers. En ce qui concerne les régions, les indices S&P 500 et Nasdaq ont battu de nouveaux records, et l’indice S&P/TSX a récupéré les pertes inscrites depuis le début de l’année. À l’étranger, les actions européennes et japonaises ont affiché les meilleurs rendements, au vu de la surreprésentation des actions cycliques, et les actions des marchés émergents ont enregistré leur meilleur rendement mensuel depuis mars 2016.

Les marchés des titres à revenu fixe ont légèrement gagné de la valeur, en dépit du climat d’optimisme qui régnait sur le marché. En effet, les investisseurs en obligations ont été encouragés par les développements politiques, surtout la probabilité d’une séparation des pouvoirs au Congrès américain. Dans ce contexte, les investisseurs ont délaissé leurs positions prises dans l’éventualité d’une vague bleue et ont été contraints d’anticiper l’adoption rapide d’un important programme de stimulation par l’administration démocrate. La pente de la courbe des taux de rendement s’est donc aplanie, les taux des bons du Trésor à long terme ayant diminué en tandem avec la probabilité de mesures de stimulation significatives en 2021. Les attentes d’un programme budgétaire de moindre envergure ont aussi accru les pressions sur la banque centrale pour qu’elle comble l’écart en assouplissant davantage sa politique monétaire, d’où le léger repli des taux à court terme. Parallèlement, les écarts de crédit ont fait du surplace après que les médias aient communiqué que certains mécanismes de prêts d’urgence prendraient fin à la fin de l’année. Les obligations de sociétés ont ainsi surpassé leurs homologues gouvernementaux pour le mois.

Le dollar américain a repris une tendance baissière sous l’effet des perspectives cycliques favorables et du regain d’appétit envers les actifs à risque. À l’opposé, le dollar canadien s’est apprécié et touché un sommet de deux ans grâce au rebond marqué des prix du brut. L’euro a brièvement atteint la barre des 1,20 $, tandis que la livre sterling a aussi gagné de la valeur dans la foulée de la conclusion imminente d’une entente commerciale entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Le prix du pétrole brut a bondi de 27 % en novembre, en raison de l’embelli des perspectives de la demande mondiale et de la dépréciation du billet vert. Le cuivre a atteint un sommet de 7 ans, la vigueur des données américaines et chinoises nourrissant les attentes de consommation de ce métal dans les deux premières économies mondiales. Le prix de l’or a reculé pour un quatrième mois consécutif, les espoirs de la fin de la pandémie ayant réduit la demande pour ce métal considéré comme une valeur refuge.

[…]

Related Insights

Perspectives de placement & stratégie de portefeuille – T1 2022
Commentaire de marché
12 janvier 2022

Perspectives de placement & stratégie de portefeuille – T1 2022

Lisez notre dernier document trimestriel sur les Perspectives de placement & stratégie de portefeuille, qui présente une revue des marchés financiers pour le troisième quatrième et nos perspectives pour les 12 à 18 prochains mois.
Fiera Capital Tendances des marchés Candice Bangsund
Général
10 janvier 2022

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Janvier 2022

Les marchés boursiers mondiaux ont repris leur élan à partir de la mi-décembre, les investisseurs regardant au-delà des risques à court terme présentés par le variant omicron sur l’activité économique.
Jean-Guy Desjardins
Président exécutif du Conseil
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Fiera Capital Tendances des marchés Candice Bangsund
Général
10 janvier 2022

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Janvier 2022

Les marchés boursiers mondiaux ont repris leur élan à partir de la mi-décembre, les investisseurs regardant au-delà des risques à court terme présentés par le variant omicron sur l’activité économique.
Jean-Guy Desjardins
Président exécutif du Conseil
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Fiera Capital Tendances des marchés Candice Bangsund
Général
3 décembre 2021

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Décembre 2021

La volatilité a repris de plus bel sur les marchés financiers en novembre.
Jean-Guy Desjardins
Président exécutif du Conseil
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif