Général   |   11 janvier 2021

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Janvier 2021

L’année 2020 s’est terminée sur une note positive. En effet, la distribution de vaccins sécuritaires et efficaces a inspiré l’optimisme à l’égard de l’économie en 2021. Malgré l’intensification de la pandémie à la fin de l’année, les investisseurs ont choisi de faire fi de la flambée des cas et de porter leur regard vers une économie post-vaccination, ainsi que sur les importantes mesures de stimulation. Après plusieurs semaines de querelles, les décideurs politiques américains ont finalement approuvé un programme de soutien budgétaire de 900 millions $ qui pourra soutenir l’économie pendant la période d’inoculation massive. Entre-temps, le Royaume-Uni et l’Union européenne ont signé, à la dernière minute, un accord historique sur le Brexit, confirmant ainsi la sortie du Royaume-Uni plus de quatre ans après le référendum.

Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif

Les marchés boursiers mondiaux ont poursuivi sur leur lancée en décembre, l’indice MSCI Monde tous les pays clôturant l’année à un sommet historique. Nous constatons des gains généralisés sur les marchés régionaux. Les indices S&P 500, Nasdaq et Dow Jones ont terminé l’année à des niveaux records, alors que les actions canadiennes et internationales ont aussi tiré parti de l’appétit envers les actifs à risque. Les marchés émergents ont inscrit les meilleurs rendements, touchant des sommets depuis 2007. De plus, l’indice de référence de la Chine a culminé à un pic de cinq ans, les données économiques révélant une excellente reprise de la deuxième économie mondiale.

Les marchés obligataires ont évolué en tandem avec l’amélioration de la trajectoire de croissance à l’échelle mondiale et aux attentes d’une augmentation des dépenses budgétaires aux États-Unis. Les investisseurs ont revu à la hausse leurs prévisions d’inflation, tirant ainsi vers le haut le segment à long terme de la courbe. À l’opposé, les taux à court terme sont demeurés faibles en raison de l’engagement continu des banques centrales à soutenir les marchés et l’économie. La pente de la courbe des taux s’est donc accrue, l’écart entre le taux de rendement des bons du Trésor américain à 10 et 2 ans atteignant un sommet de trois ans, à environ 80 p.c.

Le dollar américain a chuté à son plus bas depuis avril 2018, plombé par les perspectives favorables des entreprises cycliques et l’optimisme des investisseurs. Par contre, le dollar canadien s’est apprécié, touchant presqu’un sommet de deux ans, grâce au rebond marqué des prix du brut. L’euro a également établi des records de plusieurs années. La livre sterling a touché un sommet depuis 2018 avant la ratification formelle de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, après 47 années de cohabitation. L’entente tant attendue du Brexit a reçu l’approbation des décideurs politiques à la fin décembre.

Le repli du dollar américain a contribué à la vigueur du marché des matières premières. Le pétrole a gagné 7 %, à près de 48 $ le baril. Les nouvelles encourageantes entourant les vaccins ont alimenté les espoirs d’un rebond de la demande dans le secteur du transport et ainsi porté ombrage aux risques à court terme liés à la flambée des cas et au resserrement des mesures de confinement. La rigueur des membres de l’OPEP à l’égard de la production de pétrole a aussi soutenu les prix pétroliers. Le cuivre a bondi à un sommet de sept ans, puisque la forte relance des économies américaine et chinoise ont embelli les perspectives de la demande des deux principaux consommateurs mondiaux de ce métal. Tirant parti de la faiblesse du billet vert, l’or a connu un excellent mois et terminé l’année avec son plus important gain annuel en dix ans.

[…]

Related Insights

Commentaire de marché
13 janvier 2021

Perspectives de placement & stratégie de portefeuille – T1

Lisez notre dernier document trimestriel sur les Perspectives de placement & stratégie de portefeuille, qui présente une revue des marchés financiers pour le quatrième trimestre et nos perspectives pour les 12 à 18 prochains mois.
Général
22 décembre 2020

Récapitulatif 2020, Perspectives 2021

Description : Candice Bangsund, Vice-Présidente et gestionnaire de portefeuille - Répartition globale de l'actif, fait un récapitulatif de l'année 2020 et nous présente ses prévisions pour 2021.
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Général
22 décembre 2020

Récapitulatif 2020, Perspectives 2021

Description : Candice Bangsund, Vice-Présidente et gestionnaire de portefeuille - Répartition globale de l'actif, fait un récapitulatif de l'année 2020 et nous présente ses prévisions pour 2021.
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Général
17 décembre 2020

Répartition globale de l’actif perspectives d’investissement 2021

L'économie mondiale continue de se rétablir et s'est stabilisée à des niveaux raisonnablement sains. L'abondance de mesures de relance monétaires et fiscales procure un soutien essentiel, même si le coronavirus continue de circuler dans le monde.
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif