Nouvelles

Fiera Capital présente ses résultats du premier trimestre de l’exercice 2020

/NE PAS PARTAGER À TRAVERS LES SERVICES DE NOUVELLES OU
DE DISTRIBUTION AUX ÉTATS-UNIS/

MONTRÉAL, le 15 mai 2020 /CNW Telbec/ – Corporation Fiera Capital (TSX: FSZ) (« Fiera Capital » ou la « Société »), société de gestion de placement indépendante de premier plan, a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le premier trimestre clos le 31 mars 2020.

  • Actifs sous gestion de 158,1 milliards de dollars au 31 mars 2020
    • en baisse de 7 % par rapport au 31 décembre 2019
    • en hausse de 9 % par rapport au 31 mars 2019
  • Produits du premier trimestre de 2020 de 161,7 millions de dollars :
    • en baisse de 21 % par rapport aux produits de 204,5 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019
    • en hausse de 13 % par rapport aux produits de 142,8 millions de dollars au premier trimestre de 2019
  • Résultat net de 12,0 millions de dollars au premier trimestre de 2020, comparativement à un résultat net de 5,3 millions de dollars et à une perte nette de 6,6 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019 et au premier trimestre de 2019, respectivement.
    • Résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 7,6 millions de dollars au premier trimestre de 2020, comparativement à un résultat net de 3,4 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019 et à une perte nette de 6,6 millions de dollars au premier trimestre de 2019
    • Résultat net attribuable aux actionnaires de la Société par action de 0,07 $ au premier trimestre de 2020, contre un résultat net de 0,03 $ au quatrième trimestre de 2019 et une perte nette de 0,07 $ au premier trimestre de 2019
  • Événements postérieurs à la date de clôture
    • Annonce de la vente des fonds communs de placement destinés aux investisseurs individuels de Fiera Investissements
    • Déclaration d’un dividende de 0,21 $ par action

Mesures non conformes aux IFRS

  • BAIIA ajustéde 43,5 millions de dollars au premier trimestre de 2020, comparativement à 61,8 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019, et à 38,8 millions de dollars au premier trimestre de 2019.
    • Marge du BAIIA ajusté1 de 26,9 % au premier trimestre de 2020, comparativement à 30,2 % au quatrième trimestre de 2019 et à 27,2 % au premier trimestre de 2019.
  • Résultat net ajusté par action1,2 de 0,20 $, contre un résultat net ajusté par action1,2 de 0,42 $ au quatrième trimestre de 2019 et de 0,26 $ au premier trimestre de 2019.

« Je suis très satisfait de nos résultats financiers du premier trimestre de 2020, particulièrement dans le contexte hostile dans lequel nous évoluons avec la COVID-19. Grâce à nos efforts axés sur la diversification de notre plateforme de placement depuis la constitution de Fiera Capital il y a près de 17 ans, nous étions bien outillés pour composer avec ce premier trimestre marqué par une volatilité des marchés extrême. Notre stratégie de gestion active de portefeuille, notre diversification des catégories d’actifs et des marchés, ainsi que le dévouement de nos employés nous confèrent un avantage concurrentiel qui nous a permis de présenter un rendement supérieur à tous les égards au cours de cette période sans précédent », a déclaré Jean-Guy Desjardins, président du conseil et chef de la direction. « Bien qu’il soit encore trop tôt pour établir la portée globale de la COVID-19 sur les trimestres à venir, nous surveillons la situation de près et continuons de nous employer à offrir à nos clients le degré d’excellence en placements auquel ils se sont habitués et s’attendent de Fiera Capital. »

« Les actifs sous gestion ont reculé de 6,8 % au premier trimestre de 2020, affichant un rendement sensiblement supérieur à celui de nombre de nos homologues. Cela témoigne non seulement de la diversité et de la résilience de notre plateforme de placement, mais également des efforts soutenus de nos équipes de service à la clientèle et de distribution. », a affirmé Vincent Duhamel, vice-président du conseil d’administration. « Par ailleurs, en nous fondant sur les résultats préliminaires, nous nous attendons à ce que les actifs sous gestion dépassent les 167 milliards de dollars au 30 avril, rendant compte de l’amélioration de la conjoncture des marchés et de la performance soutenue de nos équipes de placement. Au début avril, notre équipe Actions mondiales a gagné un nouveau mandat institutionnel de 1 milliard de dollars américains et, le 30 avril, la catégorie d’actions pour investisseurs institutionnels (« FCGIX ») du Fonds Actions mondiales a obtenu une notation globale de cinq étoiles de Morningstar. Cette notation de Morningstar est une mesure du rendement ajusté pour tenir compte du risque du Fonds par rapport à 764 fonds de sa catégorie, soit les actions mondiales de grandes sociétés. »

« Je suis extrêmement satisfait du rendement des placements de nos équipes pour le premier trimestre de 2020, plusieurs d’entre elles ayant maintenu un rendement dans le premier quartile sur douze mois consécutifs à compter du 31 mars », a affirmé Jean-Philippe Lemay, président et chef de l’exploitation globale. « Grâce au travail acharné et à l’engagement de nos équipes de l’exploitation et des technologies, ainsi qu’aux sommes déjà investies dans notre plateforme, lorsque nous avons dû passer au télétravail à la mi-mars, la transition à l’exploitation à distance s’est opérée en douceur et avec efficacité. Nous avons notamment géré nos stratégies de placement et sommes restés près de nos clients au cours de cette période d’incertitude. Je suis fier d’affirmer qu’en dépit de la distance physique qui nous a séparés, nous avons continué à gagner de nouveaux mandats, annoncé la vente des fonds communs de placement destinés aux investisseurs individuels de Fiera Investissements et continué à faire des progrès en ce qui concerne nos projets de transformation de l’exploitation et des technologies. »

« En dépit de l’environnement hostile ambiant depuis l’éclosion de la pandémie de coronavirus, nous sommes très heureux de nos résultats d’exploitation du premier trimestre, qui ont fait place à une hausse des produits et du BAIIA ajusté par rapport à nos résultats comparables du premier trimestre de 2019. », a ajouté Lucas Pontillo, vice-président exécutif et chef de la direction financière globale. « Bien que l’amélioration de la performance du marché après la clôture du trimestre soit de bon augure, nous demeurons vigilants et reconnaissons qu’il est encore trop tôt pour mesurer l’incidence économique globale de cette pandémie. Ainsi, nous demeurons prudents et surveillons de près les initiatives de dépenses et d’attribution des capitaux. Notre bilan demeure bien capitalisé et nous avons des liquidités suffisantes, avec plus de 65 millions de dollars de trésorerie et d’équivalents de trésorerie à la clôture du trimestre. »

Actifs sous gestion (en millions de dollars)

 

       
 

Actifs sous gestion aux

Variation d’un

trimestre à l’autre

Variation d’un

exercice sur l’autre

Marchés 

31 mars
2020

31 décembre

 2019

31 mars
2019

($)

(%)

($)

(%)

Institutionnels

90 242

96 298

76 489

(6 056)

(6,3)

%

13 753

18,0

%

Gestion privée

34 496

33 838

32 696

658

1,9

%

1 800

5,5

%

Conseillers aux investisseurs

33 383

39 535

35 676

(6 152)

(15,6)

%

(2 293)

(6,4)

%

Total

158 121

169 671

144 861

(11 550)

(6,8)

%

13 260

9,2

%

 

Faits saillants financiers (en milliers de dollars, sauf les données par action)

   
 

TRIMESTRES CLOS LES

 

31 mars
2020

31 décembre
2019

31 mars
2019

ASG (en millions de dollars)

158 121

169 671

144 861

Produits

     

Honoraires de gestion

154 824

155 304

129 093

Honoraires de performance

3 251

29 918

1 607

Quote-part du résultat net des coentreprises et des entreprises associées

(249)

6 047

Autres revenus

3 831

13 257

12 085

Total des produits

161 657

204 526

142 785

Charges

     

Frais de vente et charges générales et administratives et frais des gestionnaires externes

118 328

149 680

109 202

Toutes les autres charges nettes

31 307

49 592

40 167

 

149 635

199 272

149 369

Résultat net (perte nette)

12 022

5 254

(6 584)

Attribuable :

     

Aux actionnaires de la Société

7 581

3 387

(6 553)

À la participation ne donnant pas le contrôle

4 441

1 867

(31)

Résultat net (perte nette)

12 022

5 254

(6 584)

Résultat

     

BAIIA ajusté1

43 451

61 752

38 817

Résultat net (perte nette)

12 022

5 254

(6 584)

Résultat net ajusté1

20 471

42 661

24 873

       

Résultat par action de base

     

BAIIA ajusté1

0,42

0,61

0,40

Résultat net (perte nette)

0,07

0,03

(0,07)

Résultat net ajusté1

0,20

0,42

0,26

Nombre moyen pondéré d’actions en circulation (en milliers)

102 715,9

100 706,6

96 740,8

Résultat par action dilué

     

BAIIA ajusté1

0,41

0,60

0,40

Résultat net (perte nette)*

0,07

0,03

(0,07)

Résultat net ajusté1*

0,19

0,41

0,26

Nombre moyen pondéré d’actions en circulation (en milliers)

107 289,4

100 706,6

96 740,8

   

*

Les mesures non conformes aux IFRS BAIIA ajusté par action de base et dilué et résultat net par action ajusté sont calculées au moyen du même nombre moyen pondéré d’actions en circulation que le résultat net par action de base et dilué, respectivement, calculé conformément aux IFRS, que le résultat net soit un profit net ou une perte nette.

Actifs sous gestion

  • Au 31 mars 2020, les actifs sous gestion se chiffraient à 158,1 milliards de dollars, en baisse de 11,6 milliards de dollars, soit 6,8 %, par rapport à 169,7 milliards de dollars au 31 décembre 2019. La baisse au premier trimestre découle essentiellement des vents contraires sur le marché de 14,5 milliards de dollars découlant de la volatilité extrême des marchés boursiers à l’échelle mondiale déclenchée par les craintes entourant la pandémie de COVID-19, partiellement compensés par une incidence favorable du change de 5,6 milliards de dollars. Les remboursements bruts de 4,9 milliards de dollars ont été compensés en partie par des nouveaux mandats à hauteur de 1,7 milliard de dollars.
  • Au 31 mars 2020, les actifs sous gestion avaient augmenté de 13,2 milliards de dollars, soit 9,2 % par rapport aux actifs sous gestion de 144,9 milliards de dollars à la clôture du premier trimestre de 2019. Cette hausse est essentiellement attribuable aux acquisitions représentant un apport de 16,3 milliards de dollars aux actifs sous gestion, aux nouveaux mandats de 12,6 milliards de dollars et à l’incidence favorable du change de 3,6 milliards de dollars. Ces hausses ont été contrebalancées en partie par les remboursements bruts de 14,4 milliards de dollars et les fluctuations défavorables des marchés de 4,8 milliards de dollars.

Produits

Premier trimestre de 2020 par rapport au premier trimestre de 2019
Pour le premier trimestre de 2020, les produits se sont chiffrés à 161,7 millions de dollars, contre 142,8 millions de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent, en hausse de 18,9 millions de dollars, soit 13 %. L’augmentation d’un exercice sur l’autre est essentiellement attribuable aux facteurs suivants :

  • les produits additionnels découlant des quatre acquisitions conclues en 2019 et constituées d’une participation de 80 % dans Palmer Capital Partners Limited (« Palmer Capital »), ainsi que des acquisitions de Foresters Asset Management Inc. (« Foresters »), d’Integrated Asset Management Corp. (« IAM ») et de Fiera Investissements (anciennement les activités canadiennes de Natixis ou « Natixis Canada »);
  • la croissance interne essentiellement attribuable aux secteurs Marchés institutionnels et Fiera placements privés alternatifs;
  • la hausse des honoraires de performance essentiellement attribuable aux actifs traditionnels.

Ces hausses ont été partiellement atténuées par la baisse des autres revenus, plus précisément en raison d’une perte de 4,9 millions de dollars liée à des contrats de change à terme au premier trimestre de 2020, contre un profit de 0,9 million de dollar pour la période correspondante de l’exercice précédent. La perte liée à des contrats de change à terme est surtout imputable à la dépréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain, le dollar canadien ayant été touché négativement par la baisse des prix du pétrole au cours du trimestre à l’étude en plus des répercussions de la COVID-19 sur l’économie.

Premier trimestre de 2020 par rapport au quatrième trimestre de 2019
Pour le premier trimestre de 2020, les produits ont diminué de 42,8 millions de dollars, ou 21 %, pour se fixer à 161,7 millions de dollars, comparativement à 204,5 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2019 en raison principalement :

  • de la baisse de 26,7 millions de dollars des honoraires de performance, étant donné que les honoraires de performance sont habituellement comptabilisés au quatrième trimestre de l’exercice de Fiera Capital;
  • d’une diminution de 6,3 millions de dollars de la quote-part du résultat net des coentreprises et entreprises associées, principalement liée à Palmer Capital et qui peut varier sensiblement d’un trimestre à l’autre en raison de la nature à long terme des projets sous-jacents;
  • de la diminution des autres revenus de 9,5 millions de dollars découlant essentiellement :
    • d’une perte de 4,9 millions de dollars liée à des contrats de change à terme,
    • de la baisse des frais de transaction et commissions d’engagement dans le secteur des stratégies de placements privés alternatifs.

Résultat net attribuable aux actionnaires de la Société

Premier trimestre de 2020 par rapport au premier trimestre de 2019
Pour le trimestre clos le 31 mars 2020, la Société a déclaré un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 7,6 millions de dollars, ou 0,07 $ par action (de base et dilué), contre une perte nette de 6,6 millions de dollars, ou 0,07 $ par action (de base et dilué), pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette hausse du résultat net attribuable aux actionnaires de la Société découle principalement d’une hausse des produits, déduction faite d’une perte de 4,9 millions de dollars sur des contrats de change à terme, et d’un profit non réalisé de 19,9 millions de dollars à la réévaluation des obligations au titre du prix d’achat et du passif au titre d’instruments financiers remboursables au gré du porteur, qui est principalement attribuable à la volatilité des marchés découlant de la COVID-19. Ces hausses ont été contrebalancées en partie par des frais de vente et charges générales et administratives accrus et par l’augmentation des charges liées aux intérêts. Au trimestre à l’étude, les charges liées aux intérêts incluent une perte de 6,8 millions de dollars sur des swaps de taux d’intérêt contre une perte de 2,1 millions de dollars liée aux swaps de taux d’intérêt au cours du premier trimestre de 2019.

Premier trimestre de 2020 par rapport au quatrième trimestre de 2019
La Société a déclaré un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 7,6 millions de dollars ou 0,07 $ par action (de base et dilué) au cours du premier trimestre de 2020, contre 3,4 millions de dollars, ou 0,03 $ par action (de base et dilué) pour le quatrième trimestre de 2019. Cette hausse est principalement attribuable à un profit non réalisé de 19,9 millions de dollars à la réévaluation des obligations au titre du prix d’achat et du passif au titre d’instruments financiers remboursables au gré du porteur, combiné à la diminution des coûts de restructuration et de la charge d’impôt sur le résultat, contrebalancés en partie par la hausse de la charge d’intérêts. Au trimestre à l’étude, la charge d’intérêts inclut une perte de 6,8 millions de dollars sur des swaps de taux d’intérêt comparativement à un profit de 1,3 million de dollars au quatrième trimestre de 2019. Au trimestre à l’étude, le résultat net incluait une perte de 4,9 millions de dollars sur des contrats de change à terme par rapport à un profit de 1,0 million de dollars au quatrième trimestre de 2019.

Résultat ajusté avant intérêts, impôt et amortissements (« BAIIA ajusté »1)

Premier trimestre de 2020 par rapport au premier trimestre de 2019
Pour le premier trimestre de 2020, le BAIIA ajusté s’est établi à 43,5 millions de dollars, ou 0,42 $ par action (de base) et 0,41 $ par action (dilué), pour une hausse de 4,7 millions de dollars, ou 12 %, comparativement à 38,8 millions de dollars, ou 0,40 $ par action (de base et dilué) pour la période comparative de 2019. La hausse est essentiellement attribuable aux facteurs suivants :

  • l’apport positif des quatre acquisitions survenues en 2019 au BAIIA ajusté;
  • la hausse des produits tirés des Marchés institutionnels et des stratégies de placements privés alternatifs, partiellement contrebalancés par une perte de 4,9 millions de dollars sur des contrats de change à terme.

Premier trimestre de 2020 par rapport au quatrième trimestre de 2019
Pour le premier trimestre de 2020, le BAIIA ajusté a reculé de 18,3 millions de dollars, ou 30 % pour se chiffrer à 43,5 millions de dollars, contre 61,8 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019. Cette diminution est essentiellement attribuable à la baisse des honoraires de performance, à la diminution des autres revenus et à l’incidence défavorable d’une perte de 4,9 millions de dollars sur des contrats de change à terme, comparativement à un profit de 1,0 million de dollars au trimestre précédent, comme susmentionné. Ces hausses ont été contrebalancées en partie par la réduction des frais de vente et charges générales et administratives.

Résultat net ajusté1) attribuable aux actionnaires de la Société

Premier trimestre de 2020 par rapport au premier trimestre de 2019
Le résultat net ajusté pour le premier trimestre de 2020 a totalisé 20,5 millions de dollars ou 0,20 $ par action (de base) et 0,19 $ par action (dilué) par rapport à 24,9 millions de dollars ou 0,26 $ par action (de base et dilué) au premier trimestre de 2019. La diminution de 4,4 millions de dollars est essentiellement imputable à une hausse des frais de vente et charges générales et administratives et à la hausse des charges liées aux intérêts découlant d’une perte sur swaps de taux d’intérêt de 6,8 millions de dollars contre une perte de 2,1 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent, et de la hausse de la charge d’impôt sur le résultat au premier trimestre de 2020. En outre, au trimestre à l’étude, le résultat net ajusté a subi les répercussions négatives d’une perte de 4,9 millions de dollars sur des contrats de change à terme par rapport à un profit de 0,9 million de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Premier trimestre de 2020 par rapport au quatrième trimestre de 2019
Pour le premier trimestre de 2020, le résultat net ajusté a totalisé 20,5 millions de dollars ou 0,20 $ par action (de base) et 0,19 $ par action (dilué), par rapport à 42,7 millions de dollars ou 0,42 $ par action (de base) et 0,41 $ par action (dilué) au quatrième trimestre de 2019. La diminution de 22,2 millions de dollars est principalement imputable à la diminution des honoraires de performance au premier trimestre étant donné que les honoraires de performance sont généralement comptabilisés au quatrième trimestre de l’exercice de la Société, ainsi qu’à une perte de 6,8 millions de dollars sur des swaps de taux d’intérêt par rapport à un profit de 1,3 million de dollars au trimestre précédent, facteurs compensés en partie par la diminution des frais de vente et charges générales et administratives. De plus, au trimestre à l’étude, le résultat net ajusté a subi les répercussions négatives d’une perte de 4,9 millions de dollars sur des contrats de change à terme par rapport à un profit de 1,0 million de dollars au quatrième trimestre de 2019.

Événements postérieurs à la date de clôture

I. COVID-19
Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que l’épidémie de COVID-19 était désormais une pandémie, ce qui a incité les gouvernements de divers pays à adopter des mesures d’urgence pour combattre la propagation du virus. Ces mesures, qui comprennent la mise en œuvre d’interdictions de voyager, de périodes de quarantaine volontaire et de mesures de distanciation sociale ont engendré d’importantes perturbations des activités à l’échelle mondiale, faisant place à un ralentissement économique. Les marchés boursiers et marchés financiers à l’échelle mondiale ont également été le théâtre d’une volatilité et d’une baisse importantes. Les gouvernements ont réagi à la crise en annonçant diverses mesures monétaires et fiscales d’envergure conçues pour stabiliser la situation économique.

La durée et l’incidence de la pandémie de COVID-19 sont inconnues à l’heure actuelle, tout comme l’est l’effet des mesures prises par le gouvernement. La Société continue d’étudier l’incidence possible du risque de marché sur ses capitaux propres et sa rentabilité si la durée, la propagation ou l’intensité de la pandémie augmentait. Il est impossible de prévoir avec certitude la durée et l’étendue de l’impact économique de la COVID-19 à court comme à long terme. Une volatilité soutenue des marchés pourrait également nécessiter une réduction de valeur du goodwill et des immobilisations incorporelles de la Société au cours des trimestres ultérieurs. L’évaluation des obligations au titre du prix d’achat de la Société pourrait également être affectée si les résultats d’exploitation attendus différaient sensiblement des hypothèses initiales.

II. Annonce de la vente des fonds communs de placement destinés aux investisseurs individuels de Fiera Investissements
Le 9 avril 2020, Fiera Capital a annoncé qu’elle avait conclu une entente définitive avec Canoe Financial LP (« Canoe »), aux termes de laquelle Canoe a convenu d’acquérir les droits de gestion de la totalité des fonds communs de placement destinés aux investisseurs individuels de Fiera Investissements. Cette transaction permettra à Fiera Capital d’étendre son partenariat existant avec Canoe en mettant à profit le solide réseau de distribution de Canoe sur le marché canadien des fonds communs de placement et l’excellence de Fiera Capital en gestion de placements. La transaction devrait être conclue aux environs du 26 juin 2020 et est assujettie, entre autres choses, à la réception des approbations nécessaires des porteurs de titres et des autorités de réglementation, ainsi qu’à la satisfaction d’autres conditions de clôture usuelles.

III. Déclaration de dividendes
Le 14 mai 2020, le conseil d’administration a déclaré un dividende de 0,21 $ par action de catégorie A avec droit de vote subalterne et par action de catégorie B avec droit de vote spécial de Fiera Capital. Le dividende est à payer le 25 juin 2020 aux actionnaires inscrits au registre à la fermeture des bureaux le 27 mai 2020. Le dividende constitue un dividende admissible aux fins de l’impôt sur le revenu.

Conférence téléphonique

Fiera Capital tiendra une conférence téléphonique le vendredi 15 mai 2020, à compter de 10 h 30 (HAE), pour discuter des résultats financiers. Pour y accéder à partir du Canada ou des États-Unis, veuillez composer le 1‑866-865‑3087 (sans frais) et pour y accéder à partir d’ailleurs dans le monde, composez le 1-647-427-7450.

La conférence téléphonique sera aussi accessible en webdiffusion sous la section « Relations avec les investisseurs » du site Web de Fiera Capital (www.fieracapital.com), sous la rubrique « Événements ».

Une rediffusion de la téléconférence sera disponible par téléphone jusqu’au 22 mai 2020. Le numéro de téléphone pour y accéder est le 1‑855‑859‑2056 (sans frais), code 1487309. La rediffusion sera aussi accessible dans les jours suivants, dans la section « Relations avec les investisseurs » du site Internet de Fiera Capital, sous la rubrique « Événements ».

Notes

  1. Le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (le « BAIIA »), le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté et le BAIIA ajusté par action, le résultat net ajusté et le résultat net ajusté par action et le ratio de distribution de dividendes ne sont pas des mesures normalisées prescrites par les Normes internationales d’information financière (« IFRS »). Ces mesures non conformes aux IFRS n’ont pas de définition normalisée et pourraient ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d’autres sociétés. Certaines données comparatives ont été retraitées pour être conformes avec la présentation de la période à l’étude. Il y a lieu de se reporter à la rubrique Mesures non conformes aux IFRS du rapport de gestion de la Société pour obtenir les définitions et un rapprochement avec les mesures conformes aux IFRS. Le rapport de gestion se trouve au www.fieracapital.com.
  2. Attribuable aux actionnaires de la Société

Déclarations prospectives

Le présent document peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations portent sur des événements ou résultats futurs et sont fondées sur les attentes et convictions de la direction relativement à des faits à venir, dont l’état de la conjoncture commerciale et économique, ainsi que la croissance, les résultats d’exploitation, la performance et les occasions et perspectives commerciales de Fiera Capital. Ces déclarations prospectives sont l’expression des attentes actuelles de la direction établies à partir de l’information dont celle-ci dispose. Elles se reconnaissent notamment à l’emploi de termes comme « pourrait », « va », « devrait », « s’attend », « planifie », « prévoit », « croit », « estime », « prédit », « a le potentiel », « poursuit », « vise », « a l’intention de », ou la forme négative ou d’autres variantes de ces expressions.

De par leur nature, les déclarations prospectives comportent des risques et incertitudes, tant généraux que particuliers, et un certain nombre de facteurs qui pourraient faire en sorte que les événements et résultats réels diffèrent sensiblement, à terme, des résultats qui y sont avancés. Au moment d’évaluer ces déclarations, les lecteurs sont invités à considérer tout particulièrement les divers facteurs pouvant faire en sorte que les résultats réels se démarquent substantiellement de ce qui y est énoncé.

Ces facteurs comprennent, notamment, la conjoncture économique en général et les conditions du marché en particulier, la nature du secteur des services financiers et les risques et incertitudes évoqués régulièrement dans les états financiers consolidés intermédiaires résumés et annuels de Fiera Capital, ainsi que dans son dernier rapport annuel et dans sa plus récente notice annuelle, que l’on peut trouver sur le site www.sedar.com. Ces déclarations prospectives sont faites en date des présentes, et Fiera Capital n’a pas l’intention de les actualiser ni de les réviser à la lumière de faits ou circonstances nouveaux.

À propos de Corporation Fiera Capital

Fiera Capital est une société de placement indépendante de premier plan dont les actifs sous gestion se chiffraient à environ 158,1 milliards de dollars canadiens au 31 mars 2020. La Société dessert les marchés institutionnels, de gestion privée et de conseillers aux investisseurs et offre des solutions de gestion de fonds intégrée à service complet au sein de catégories d’actifs traditionnels et non traditionnels. Les clients et leurs portefeuilles peuvent tirer profit de l’expertise approfondie de Fiera Capital, de son offre diversifiée de produits et de son service à la clientèle exceptionnel. Les actions de la Société se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole « FSZ ». www.fieracapital.com

Aux États-Unis, les services de gestion d’actifs de la Société sont fournis par ses filiales américaines, qui sont des conseillers en placement enregistrés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (la « SEC »). Il n’est pas nécessaire d’avoir un certain niveau de compétence ou de formation pour s’enregistrer à la SEC. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’enregistrement d’une entité de Fiera Capital en particulier, ou sur l’exemption d’une entité donnée de Fiera Capital d’un tel enregistrement, veuillez consulter cette page Web.

Vous trouverez des renseignements supplémentaires sur Corporation Fiera Capital ainsi que sa notice annuelle sur le site de SEDAR à www.sedar.com.

SOURCE Corporation Fiera Capital

The information contained in press releases and company news is valid as of the date indicated. You should not assume that statements remain accurate or valid after the date.