Revenu fixe   |   2 septembre 2020

Billets de capital à recours limité : un cadeau pour les investisseurs en actions privilégiées

Les actions privilégiées, contrairement aux autres catégories traditionnelles d’actifs à revenu fixe, sont attrayantes pour leur potentiel dans un environnement de hausse des taux. Cependant, avec la probabilité que la Banque du Canada relève son taux de référence à court terme pratiquement nulle, le marché ne compte pas sur la hausse des taux de référence pour stimuler le rendement des actions privilégiées à court terme.

Nicolas Normandeau
Vice-président et gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe

Toutefois, Noël est arrivé plus tôt que prévu pour les investisseurs en actions privilégiées lorsque, le 21 juillet, la RBC a émis des billets de capital à recours limité (BCRLs), un produit hybride unique en son genre qui, bien qu’étant techniquement de la dette, compte comme capital réglementaire additionnel de catégorie 1 (capital AT-1) et qui entraînera d’importants changements structurels pour le marché des actions privilégiées au cours des prochaines années. Malgré la réaction rapide du marché et le fait que les indices d’actions privilégiées ont gagné environ 6 % depuis la tournée de présentation de la RBC le 15 juillet,¹ nous pensons que cette classe d’actifs offre toujours une opportunité intéressante pour les investisseurs canadiens.

Un catalyseur important pour le marché des actions privilégiées

Le marché des actions privilégiées a bondi, car les investisseurs anticipent maintenant toutes les actions privilégiées des banques, dont les écarts de rajustement sont égaux ou supérieurs à 380 points de base, se feront racheter.² Pourtant, nous pensons que le marché ne tient toujours pas en compte toute l’histoire de rachats, qui, à notre avis, sera favorable à cette classe d’actifs pour les années à venir.

[…]

Related Insights

Stratégie alternatives
17 septembre 2020

Explorer le revenu non traditionnel – Les marchés privés sont-ils la solution aux défis modernes en matière de revenus ?

Nous passons en revue les implications de l’environnement de taux extrêmement bas dans lequel nous sommes aujourd’hui, ainsi que le changement de l’ensemble d’opportunités dans les marchés privés. Nous explorons également les investissements en infrastructure, en agriculture et en crédit privé, trois secteurs qui pourraient servir comme sources de revenu défensives et attrayantes.
Revenu fixe
14 septembre 2020
9:32

Équipe revenu fixe actif et stratégique – Mise-à-jour sur la stratégie

Jean-Guy Mérette, Vice-Président et gestionnaire de portefeuille - Gestion active et stratégique Revenu fixe - discute des rendements du marché obligataire cette année ainsi que de son positionnement et ses perspectives pour le reste de 2020.
Jean-Guy Mérette
Vice-président et gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe