Revenu fixe   |   6 mars 2020

La propagation du covid-19 sur la courbe de rendements

Les dirigeants des banques centrales et les ministres des finances des pays du G7 ont officiellement convenu d’utiliser « tous les outils politiques appropriés » pour faire face à l’impact économique de la propagation du virus COVID-19.

Jean-Guy Mérette
Vice-président et gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe

La Réserve fédérale a ouvert le bal avec une réduction d’urgence de 50 points de base mardi, tandis que la Banque du Canada a suivi avec une réduction de 50 points de base le lendemain. Même la BCE a annoncé qu’elle était prête à prendre les mesures nécessaires pour collaborer à cet effort de concerté. Même si ces baisses de taux ne faisaient pas partie de notre scénario de base il y a un mois et malgré le fait qu’il pourrait y en avoir d’autres à venir, nous trouvons du réconfort dans le comportement de la courbe des taux.

Dans le graphique ci-dessus, on peut voir que c’est la partie courte/moyenne de la courbe qui a connu la plus forte baisse des taux. Les lecteurs de En direct du pupitre obligataire connaissent notre réticence à acheter des obligations à 30 ans en raison de leur profil risque/rendement peu attrayant. Avec la récente accentuation de la courbe, on pourrait penser que nous avons assoupli notre position. Bien au contraire. Historiquement, la possibilité d’un mouvement du taux directeur influence plus rapidement les obligations 30 ans que celles à plus courtes échéances. En conséquence, lorsque la banque centrale décide d’agir, l’impact est plus important sur les obligations à plus court terme et c’est ce que nous avons vu cette semaine avec les rendements des obligations 30 ans et 10 ans qui ont chuté de 15 et 25 points de base respectivement. Pour nous, la courbe de rendements vient juste de commencer à s’accentuer et nous ne serions pas surpris de voir l’écart entre les rendements 30 ans et 10 ans passer de 30 (au moment où nous écrivons ces lignes) à 60 points de base.

Jean-Guy Mérette

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Gestion active et stratégique revenu fixe

Renseignements importants

Related Insights

Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
14 janvier 2022

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Janvier 2022

L’indice obligataire universel FTSE Canada a dégagé un rendement de 1,67 % en décembre.
Perspectives de placement & stratégie de portefeuille – T1 2022
Commentaire de marché
12 janvier 2022

Perspectives de placement & stratégie de portefeuille – T1 2022

Lisez notre dernier document trimestriel sur les Perspectives de placement & stratégie de portefeuille, qui présente une revue des marchés financiers pour le troisième quatrième et nos perspectives pour les 12 à 18 prochains mois.
Fiera Capital Gestion Privée Revue de la courbe des taux canadienne Jean-Guy Mérette
Revenu fixe
29 mars 2021
4:34

Revue de la courbe des taux canadienne

Jean-Guy Mérette, Vice-Président et gestionnaire de portefeuille - Gestion active et stratégique Revenu fixe - discute de la courbe des taux canadienne et partage la stratégie de son équipe dans cet environnement.
Jean-Guy Mérette
Vice-président et gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe
Fiera Capital en direct du pupitre obligataire
Revenu fixe
15 février 2021

Le marché obligataire regarde-t-il trop loin en avant?

La forme de la courbe de rendements a beaucoup changé au cours des six derniers mois.
Jean-Guy Mérette
Vice-président et gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe