Général   |   2 avril 2020

Mise-à-jour sur les marchés – Bureau du chef des placements global – Avril 2020

Les marchés financiers ont connu un mois de mars tout simplement sans précédent. Ils ont été malmenés par la propagation continue du coronavirus et les conséquences désastreuses des mesures adoptées pour le contenir. Les investisseurs ont dû jongler, d’une part, avec la progression du virus et ses incidences potentielles sur la croissance mondiale, et d’autre part, avec l’efficacité des politiques monétaires et budgétaires destinées à rétablir la stabilité sur les marchés et à prévenir une crise économique plus grave. L’ampleur de la pandémie et de ses impacts sur l’économie demeure inconnue pour l’instant, mais la confiance devrait demeurer très fragile jusqu’à ce que le virus ait été contenu.

Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif

Une atmosphère de peur et de panique s’est emparée des marchés au cours de ce mois sans égal. En effet, les indices boursiers du monde entier ont chuté, les investisseurs liquidant massivement leurs positions. Les mesures décisives adoptées par les banques centrales et les gouvernements ont certes allégé les pressions, mais le regain d’appétit envers les actifs à risque à la mi-mars n’a pas résisté à l’augmentation du nombre de cas de la COVID-19 dans le monde entier. Le repli est généralisé à l’échelle mondiale, les investisseurs se ruant vers les actifs sécuritaires. L’indice S&P 500 a connu un mois tout simplement atroce et l’indice S&P/TSX a affiché la pire perte, plombé par l’effondrement du secteur de l’énergie. À l’étranger, les actions européennes et japonaises ont aussi reculé, alors que bourses des marchés émergents ont perdu près de 5 000 billions de dollars depuis le début de l’année.

Related Insights

Macroéconomie
2 septembre 2020

Jackson Hole – La nouvelle position de la Réserve fédérale sur l’inflation

La nouvelle position de la Réserve fédérale sur l'inflation
Jason Carvalho
Vice-président principal, Marchés institutionnels, Revenu fixe
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Général
2 septembre 2020

Mise-à-jour sur les marchés – Bureau du chef des placements global – Septembre 2020

Le rebond historique du marché baissier n’a pas ralenti en août. Les investisseurs ont conservé leur optimisme grâce aux progrès réalisés dans le développement d’un vaccin contre la COVID-19, contribuant ainsi aux attentes d’une relance rapide de la croissance économique mondiale.
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Macroéconomie
2 septembre 2020

Jackson Hole – La nouvelle position de la Réserve fédérale sur l’inflation

La nouvelle position de la Réserve fédérale sur l'inflation
Jason Carvalho
Vice-président principal, Marchés institutionnels, Revenu fixe
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Général
2 septembre 2020

Mise-à-jour sur les marchés – Bureau du chef des placements global – Septembre 2020

Le rebond historique du marché baissier n’a pas ralenti en août. Les investisseurs ont conservé leur optimisme grâce aux progrès réalisés dans le développement d’un vaccin contre la COVID-19, contribuant ainsi aux attentes d’une relance rapide de la croissance économique mondiale.
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif