Revenu fixe   |   16 juillet 2020

Ne vous battez pas contre la Réserve Fédérale

À un certain point dans leur carrière, tous gestionnaires de portefeuille actifs se demanderont inévitablement s’ils ne sont pas trop actifs. Après tout, ils sont payés pour générer des rendements excédants ceux du marché, ce qui peut les amener à craindre que le fait d’être positionnés trop près de l’indice rende mauvais service à leurs clients. Mais les humbles gestionnaires de portefeuille doivent aussi choisir leurs combats et réaliser quand ils ne font pas le poids.

Jean-Guy Mérette
Gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe

if you choose not to decide, you still have made a choice

Il existe trois principales sources de valeur ajoutée pour les gestionnaires actifs obligataires: la durée, le positionnement sur la courbe et l’exposition au crédit. Historiquement, notre équipe a adopté une approche allant à contre-courant des marchés, de sorte que nous avons l’habitude de dévier significativement de notre indice de référence sur ces aspects. Cependant, la Banque du Canada et la Réserve Fédérale ont clairement exprimé leurs intentions à court terme : elles ont ancré les rendements à court terme à de bas niveau pour soutenir l’économie ; elles achètent des obligations à long terme afin de maintenir une courbe de rendement plus plate (pour aider à financer les énormes mesures de relance de leur gouvernement) ; et elles achètent des obligations corporatives et, dans le cas de la Banque du Canada, des obligations provinciales pour améliorer la liquidité du marché obligataire et soutenir les produits de crédit. Dans ces conditions, nous sommes convaincus qu’il ne vaut pas la peine de se battre contre ces deux géants financiers.

Tableau ne vous battez pas contre la réserve Fédéral

Ainsi, dans l’état actuel des choses, nous nous retrouvons à dévier très peu du marché, car les actions de la banque centrale dictent principalement les nôtres. En tant que gestionnaire très actif, cela devrait nous rendre inconfortables. Mais ce n’est pas le cas, car nous pensons réellement qu’un positionnement de la sorte offre le meilleur profil risque/rendement pour nos clients. Pourquoi ? En ce moment, nous nous préparons à pour un scénario optimiste et pessimiste, car il y a tout simplement trop d’inconnus et de « si » qui guident le marché : y aura-t-il une deuxième vague de COVID-19? Si c’est le cas, l’économie va-t-elle s’arrêter à nouveau? Si c’est le cas, les obligations corporatives vont-elles chuter (en raison d’une fuite vers la sécurité) ou remonter (dans l’espoir d’une augmentation des mesures de relance budgétaire et des programmes des banques centrales)? 

En vérité, aucun gestionnaire de portefeuille ne peut prédire l’avenir ou répondre à ces questions avec certitude, mais une chose est sûre: les programmes des banques centrales continueront à être l’un des principaux, sinon le principal, moteurs des marchés obligataires. Notre travail consiste à évaluer correctement les risques auxquels sont exposés nos clients et à décider si un pari vaut la peine d’être pris. Si cela signifie que nous devons diverger légèrement de notre style de gestion habituel et être plus en phase qu’à la normale avec notre univers sur certains aspects, qu’il en soit ainsi. Mieux vaut cela que d’affronter deux des agents financiers les plus puissants au monde.

Renseignements importants

Related Insights

Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
19 septembre 2022

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Septembre 2022

L’indice obligataire universel FTSE Canada est reparti à la baisse avec une chute de 2,74 % en août.
Fiera Capital Tendances des marchés Candice Bangsund
Général
8 septembre 2022

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Septembre 2022

La volatilité a été omniprésente en août et le rebond estival a pris fin
Jean-Guy Desjardins
Président exécutif du Conseil
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Fiera Capital Gestion Privée Revue de la courbe des taux canadienne Jean-Guy Mérette
Revenu fixe
29 mars 2021
4:34

Revue de la courbe des taux canadienne

Jean-Guy Mérette, Vice-Président et gestionnaire de portefeuille - Gestion active et stratégique Revenu fixe - discute de la courbe des taux canadienne et partage la stratégie de son équipe dans cet environnement.
Jean-Guy Mérette
Gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe
Fiera Capital en direct du pupitre obligataire
Revenu fixe
15 février 2021

Le marché obligataire regarde-t-il trop loin en avant?

La forme de la courbe de rendements a beaucoup changé au cours des six derniers mois.
Jean-Guy Mérette
Gestionnaire de portefeuille, Revenu fixe