Stratégie alternatives   |   19 novembre 2020

Perspectives 2021 des placements alternatifs privés : La nouvelle normalité ?

Sans précédent. Extraordinaire. Incertain.

Marc-André Desjardins
Chef des placements, Fiera placements privés alternatifs
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif

Il existe de nombreux mots pour décrire les marchés financiers en 2020, mais « normal » n’en fait certainement pas partie. Les marchés boursiers du monde entier ont été secoués par le ralentissement imminent de la croissance mondiale, dont le point culminant a été le « bear market » (une baisse des marchés de 20% ou plus) le plus rapide jamais enregistré en mars, pour ensuite récupérer leurs pertes (et même plus) que quelques mois plus tard. Pour les titres à revenu fixe, les problèmes de liquidité étaient au premier plan dans le creux de la crise, ce qui a obligé les gouvernements à intervenir et à garantir de la liquidité afin de rassurer les investisseurs. Cependant, les taux bas continuent de nuire à ceux qui cherchent des sources de revenus sûres. Le marché des matières premières n’a pas été épargné : pour la première fois dans l’histoire, les acheteurs de pétrole étaient, en fait, payés pour acheter des produits après que les prix de référence du pétrole brut WTI aient chuté à -37 dollars le baril. La « nouvelle normalité » semble donc être tout sauf normale.

Pourtant, alors que ces classes d’actifs traditionnelles ont fait les manchettes, les investissements, qui ont passé un peu plus sous le radar (l’infrastructure, l’agriculture, la dette privée, l’immobilier et les placements privés) ont eu une année tout aussi intéressante. Lorsque le marché a paniqué et que la volatilité s’est installée, ces classes d’actifs se sont comportées comme attendu, subissant, en général, des fluctuations du capital relativement mineures tout en générant des revenus positifs. En bref, ils ont apporté de la stabilité dans un monde volatile et incertain.

Si nous devions décrire l’année 2020 en quelques mots, ce serait « prise de conscience ». Les investisseurs en actions ont connu l’une des plus longues périodes de hausse jamais enregistrées, avec peu de périodes de volatilité. Cependant, en 2020, ils ont été rappelés que la volatilité et les baisses du marché ne sont pas une question de si, mais de quand. De même, les détenteurs d’obligations ont été témoins de la baisse des taux sans fin apparente au cours des dernières années. Par contre, ceux qui recherchent des sources de revenus sûres sont maintenant conscients du fait que les rendements gouvernementaux, qui sont proches de 0 %, ne pourront pas répondre à leurs besoins dans un avenir prévisible avec Jerome Powell qui a déclaré qu’il « ne pense même pas à penser à augmenter les taux ».

[…]

Related Insights

Général
10 mai 2021

Inflation et taux d’intérêts : à quoi s’attendre maintenant ?

Nous souscrivons à la thèse d'une structure de taux d'intérêts bas pour une période prolongée mais nous ne pouvons pas passer sous silence la hausse rapide des taux obligataires depuis le début de l'année.
Charles Lefebvre
Vice-président et gestionnaire de portefeuille principal
Jason Carvalho
Vice-président principal, Revenu fixe, Marchés institutionnels
Stratégie alternatives
21 avril 2021

L’année 2021 est de bonne augure pour les placements en agriculture

En 2020, la pandémie a eu d’importantes répercussions, tant positives que négatives sur l’économie mondiale, mettant à l’épreuve la thèse d’investissement en agriculture. Dans l’ensemble, les marchés agricoles et les pays dont l’agriculture est un pilier économique ont émergé relativement indemnes de la crise.
Général
9 juillet 2021

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Juillet 2021

Le climat d’optimisme entourant la réouverture des économies et la reprise a été confronté à l’émergence du variant delta hautement transmissible pendant le mois de juin.
Jean-Guy Desjardins
Président du conseil d’administration et chef de la direction
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Général
4 juin 2021

Tendances des marchés de l’équipe de répartition globale de l’actif – Juin 2021

L'optimisme des investisseurs s'est prolongé en mai, la reprise de l'économie mondiale d'après pandémie se confirmant.
Jean-Guy Desjardins
Président du conseil d’administration et chef de la direction
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif