Revenu fixe   |   12 août 2021

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Août 2021

Mise à jour sur le marché

L’indice obligataire universel FTSE Canada a progressé de 1,03 % pour le mois, lui permettant ainsi de réduire son rendement cumulatif négatif depuis le début de l’année. D’ailleurs, les investisseurs qui ont privilégié la durée ont été avantagés pendant cette phase de réouverture de l’économie.

Les taux de rendement ont diminué sur l’ensemble de la courbe (mouvement haussier), mais l’évolution de la courbe des obligations du Canada demeure davantage une question de perspective. Les taux à court terme ont fait du surplace, puisque les investisseurs n’ont pas modifié leurs attentes concernant la première hausse potentielle des taux. Témoignant des craintes entourant la reprise économique, soit le principal vecteur de la récente remontée des obligations, le segment à long terme a aussi été stable et les taux à 5 et 10 ans n’ont retranché que 20 p.c.

La Banque du Canada a encore réduit de 1 milliard $ la taille de son programme hebdomadaire de rachat d’actifs, ce qui laisse entrevoir des baisses trimestrielles si les données futures demeurent favorables. Le FOMC des États-Unis a conservé son ton accommodant, tel que prévu. Il a reconnu que l’économie nationale progressait vers ses objectifs depuis décembre dernier, mais que le marché du travail devait reprendre encore du mieux avant de débuter son cycle de resserrement.

Survol des obligations de sociétés

Les écarts des obligations de sociétés se sont élargis, en moyenne, de 2 p.c. pendant le mois, évoluant toujours dans une fourchette serrée depuis le début de l’année. En effet, les écarts n’ont diminué que d’environ 3 p.c. depuis le 31 décembre. Le volume de nouvelles émissions a fait contre-poids à l’importance que les investisseurs accordent aux rendements supérieurs. Le mois de juillet a d’ailleurs inscrit un nouveau record au chapitre des nouvelles émissions d’obligations de sociétés, soir 12,3 milliards $, ce qui est supérieur au niveau enregistré pour la même période l’an dernier. On peut se rappeler que l’année 2020 avait aussi établi un nouveau record, puisque les entreprises canadiennes avaient choisi de solidifier leur bilan et d’émettre davantage de titres de créances pour tirer parti des coûts d’emprunt historiquement bas.

Le secteur des obligations provinciales a dominé en juillet, toujours grâce à leur durée moyenne supérieure. Les écarts des obligations provinciales ont légèrement augmenté pendant le mois, d’où leur rendement quelque peu inférieur à leurs homologues du Canada dans les segments à moyen et long terme. Ils ont toutefois surpassé les obligations de sociétés de moindre qualité sur l’ensemble de la courbe.

[…]

Related Insights

Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
14 janvier 2022

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Janvier 2022

L’indice obligataire universel FTSE Canada a dégagé un rendement de 1,67 % en décembre.
Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
14 décembre 2021

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Décembre 2021

L’indice obligataire universel FTSE Canada a dégagé un rendement de 0,87 % en novembre.