Revenu fixe   |   10 juin 2021

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Juin 2021

Mise à jour sur le marché

L’indice des obligations universelles FTSE Canada a inscrit une progression de 0,63 % au cours du mois. En l’absence d’un catalyseur à la hausse ou à la baisse, le taux de rendement de l’obligation du gouvernement du Canada à 10 ans a peu évolué depuis mi-mars, à peine entre 1,50 % et 1,60 %. Son homologue à 30 ans a en revanche enregistré des fluctuations plus marquées, de l’ordre de 30 p.c. sur la même période, atteignant un sommet de 2,20 % mi-mai.

L’inflation constitue le fait marquant de 2021. Les anticipations avaient toutefois été établies dans cette optique et la situation ne surprend personne. Il n’en reste pas moins que la hausse des prix a créé la surprise en avril, des deux côtés de la frontière. L’IPC des États-Unis a atteint 4,2 %, un sommet qui n’avait pas été enregistré depuis septembre 2008, et l’indice des dépenses personnelles de base (« Core PCE ») s’est élevé à 3,06 %, un record datant de juillet 1992. Au Canada, l’IPC a atteint 3,4 %, un pic datant de mai 2011. Notons que les trois mesures de l’inflation de base canadiennes avoisinent toutes l’objectif de 2 % de la BdC, mais suivent une tendance à la hausse. L’inflation apparaît donc, mais il reste à savoir le temps qu’elle durera.

Survol des obligations de sociétés

Les écarts des obligations de sociétés se sont resserrés d’environ 2 p.c. au cours du mois, dans la lignée de fluctuations particulièrement limitées au cours des cinq derniers mois, soit 16 p.c. Pourtant les investisseurs ont dû composer avec des indicateurs économiques chaotiques, un marché du travail décevant, une surchauffe du marché immobilier, le retrait des rachats obligataires, tout comme une accélération de la distribution des vaccins ou une hausse de l’inflation. Les sources de perturbations ne manquent donc pas en ce moment. Les investisseurs en obligations de sociétés semblent faire fi des risques liés à la prochaine phase de reprise économique, laquelle pourrait bien réserver sa propre série d’indicateurs à surveiller. Les rendements des obligations des sociétés ont suivi ceux des emprunts d’État, à l’exception de la contre-performance du segment à long terme.

Les rendements des obligations des provinces ont atteint 1,02 % au cours du mois, les écarts se resserrant de 1 à 3 p.c. en moyenne, toutes échéances confondues. Les obligations des provinces ont surclassé leurs homologues de sociétés à l’échelle de la courbe (faisant toutefois jeu égal sur la portion intermédiaire) et notamment de 0,59 % pour les échéances à long terme où les écarts se resserrent davantage, particulièrement pour celles de l’Alberta en raison d’une hausse de 9,5 % du Western Canada Select (WCS) sur le mois.

[…]

Related Insights

Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
14 septembre 2021

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Septembre 2021

Au deuxième trimestre, le PIB du Canada a chuté à un taux annualisé de 1,1 %, prenant à contre-pied la majorité des analystes, qui tablaient sur une croissance d’au moins 2 %.
Fiera Capital Marché Obligataire Rapport Mensuel
Revenu fixe
12 août 2021

Rapport mensuel sur le marché obligataire – Août 2021

L’indice obligataire universel FTSE Canada a progressé de 1,03% pour le mois, lui permettant ainsi de réduire son rendement cumulatif négatif depuis le début de l’année.