Commentaire de marché   |   13 mars 2020

Situation actuelle

Le COVID-19 est maintenant présent dans plus de 100 pays et a été officiellement déclaré une pandémie par l’Organisation mondiale de la santé. À l’heure actuelle, il n’existe toujours pas de vaccin et il est peu probable que l’on en développe un dans un avenir immédiat. Le taux de mortalité est plus élevé que celui de la grippe, mais à ce stade, les estimations sont approximatives et restent très préliminaires. L’incertitude demeure quant à la propagation du virus, mais l’information s’améliore.

La disponibilité des trousses de dépistage augmente et, par conséquent, le nombre de personnes soumises à un test de dépistage. Les systèmes de santé peuvent être débordés par une croissance rapide du nombre de cas, mais les responsables de la santé publique élaborent des stratégies de suppression pour limiter la propagation du virus. À ce jour, la meilleure solution a été l’isolement sous diverses formes. La Chine a mis en oeuvre de telles mesures énergiques et constate une baisse du nombre de cas au cours des deux dernières semaines. Les pays démocratiques seront mis à l’épreuve pour trouver un équilibre entre les droits de la personne et les libertés civiles et la nécessité de protéger la santé publique au moyen de l’isolement et de la quarantaine. 

Nous estimons que l’impact économique du COVID-19 sera considérable. L’activité économique est en baisse en raison des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, des quarantaines et des mesures de précaution. Alors que ces circonstances sont susceptibles de freiner l’activité économique à court terme, les banques centrales réagissent désormais en prenant d’importantes mesures de relance monétaire. En outre, divers pays commencent à mettre en place des mesures fiscales pour soutenir la croissance économique, ainsi qu’à engager des dépenses d’urgence pour les systèmes de soins de santé. Avant que le virus ne commence à se propager à l’échelle internationale en février, l’économie mondiale était assez solide, et il y a des raisons d’espérer que les mesures monétaires et fiscales mises en oeuvre favoriseront une accélération de la croissance plus tard dans l’année. 

Activités de placement 

Chaque équipe de placement revoit actuellement ses hypothèses et surveille les nouveaux éléments d’information, car la propagation du coronavirus demeure très incertaine. La gravité et la durée de l’impact économique sont constamment revues en fonction des faits nouveaux. Au niveau macro, la volatilité des marchés financiers reflète ce niveau élevé d’incertitude tandis que le marché du crédit, plus précisément, est caractérisé par un risque de défaut accru. Sur le plan de la sélection des titres, nous examinons de près l’effet probable sur le plan d’affaires de nos portefeuilles d’actions, ainsi qu’évaluons les diverses occasions. Du point de vue du crédit, nos équipes font preuve d’une vigilance accrue. En ce qui concerne les placements privés alternatifs comme la dette privée, les biens immobiliers, les infrastructures, le secteur agricole et les placements privés, où nous exerçons nos activités sur les investissements de moyenne taille, nous avons passé en revue les portefeuilles actuels et confirmé avec toutes nos équipes de placement un processus de contrôle rigoureux pour vérifier l’effet du coronavirus sur chacun d’eux. 

État de préparation des équipes de placement 

Afin de nous acquitter correctement de nos activités de gestion des placements, nous devons nous assurer que nous pouvons exécuter les transactions de manière efficace et en tout temps. Notre bureau de négociation mène ses activités à partir de cinq endroits différents, ce qui lui confère une souplesse et une résilience supplémentaires. De plus, nos plans d’urgence prévoient un fonctionnement à distance, qui a été mis à l’épreuve et amélioré ces derniers jours. Nous effectuons en permanence des vérifications afin de nous assurer que nous pouvons fonctionner efficacement pendant une période prolongée. Par exemple, nos équipes de placement à Hong Kong ont été en mesure de travailler à distance à différents moments au cours de la dernière année. Enfin, nous avons mis en place des restrictions en matière de déplacements. 

Nous suivons la situation de près et veillons à assurer une liquidité adéquate au sein de chacun des fonds. 

Renseignements importants

Les renseignements présentés sont fournis à titre d’information uniquement et ne sont pas destinés à être, et ne doivent pas être interprétés comme étant, une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de tout produit de placement. Cette information ne doit pas être interprétée comme étant un conseil juridique, fiscal, comptable ou de placement ; les destinataires doivent consulter leurs conseillers respectifs sur ces questions. Les points de vue et les opinions exprimés dans le présent document sont valables à la date de leurs publications respectives et peuvent être modifiés sans devoir être mis à jour. Les déclarations relatives aux conditions, aux tendances ou aux attentes et prévisions actuelles concernant les marchés financiers ou l’économie mondiale sont fondées sur des points de vue subjectifs, ainsi que sur des sources publiques et tierces jugées fiables. Rien ne garantit que ces conditions ou ces résultats se concrétiseront.

Related Insights

Macroéconomie
2 septembre 2020

Jackson Hole – La nouvelle position de la Réserve fédérale sur l’inflation

La nouvelle position de la Réserve fédérale sur l'inflation
Jason Carvalho
Vice-président principal, Marchés institutionnels, Revenu fixe
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif
Général
2 septembre 2020

Mise-à-jour sur les marchés – Bureau du chef des placements global – Septembre 2020

Le rebond historique du marché baissier n’a pas ralenti en août. Les investisseurs ont conservé leur optimisme grâce aux progrès réalisés dans le développement d’un vaccin contre la COVID-19, contribuant ainsi aux attentes d’une relance rapide de la croissance économique mondiale.
Candice Bangsund
Vice-présidente et gestionnaire de portefeuille, Répartition globale de l'actif